Essai du casque Bell Moto 3

Essai du Casque Bell Moto 3

essai, casque, bell, moto, iii, 3, magazine, magazinemoto

 

Au printemps dernier, trop impatient pour attendre que la neige fonde, je décidai de passer ma souffleuse coiffé du Bell Moto 3 que je venais de recevoir pour évaluation. Quelques mois et plusieurs milliers de kilomètres de roulage intensif sur et hors route plus tard, je peux confirmer ou infirmer mes premières impressions que voici.

 

Tout d’abord la doublure, que je trouvais moelleuse et molletonneuse, l’est toujours après des mois. Je dirais même qu’elle sent très bon, toute droite sortie de la laveuse! Après une randonnée spécialement poussiéreuse, je ne pouvais me permettre de réutiliser le casque comme tel sans laver la doublure, car je porte le Moto 3 régulièrement pour me rendre au travail… Détacher et remettre en place la doublure (cinq morceaux en tout) se fait en un tour de main.

essai, casque, bell, moto, iii, 3, magazine, magazinemoto

Le bouton-pression de la sangle permettant de la fixer dans le but d’éviter que cette dernière ne vienne nous fouetter le cou en roulant fut comme prévu bien apprécié. La grande ouverture dont le but premier est l’utilisation de lunettes de motocross offre une bonne vision périphérique, mais les dites lunettes viennent malheureusement créer un angle mort. Ce n’est pas un défaut imputable au casque comme tel et l’utilisation de lunettes protectrices dites de construction pour une utilisation en ville viendrait régler ce petit problème. Mais pour une utilisation hors-route, des lunettes de motocross de qualité sont indispensables. Bien qu’il n’y ait pas de bandes caoutchouteuses de chaque côté du casque pour retenir leur élastique, elles demeurent bien en place si on prend la peine de les ajuster correctement. Côté  ventilation, on fait un petit retour dans le passé, à l’époque où recevoir de l’air frais sur le front et le haut de la tête n’était pas une priorité… Pour un usage sur la route ça peut aller, l’air provenant de la grande ouverture compense un peu. Mais lorsqu’on roule dans les bois, en sentier serré, la température interne monte vite. Pourquoi ne pas avoir adapté un système de ventilation direz-vous ? Simplement parce que ce casque se veut une réplique exacte de ce qui se faisait à la fin des années 70 début 80. Si vous désirez de la technologie, le marché (et la gamme Bell) offrent plein de modèles !

Les bottes AIRFORCE de FALCO, un style urbain passe-partout!

essai, casque, bell, moto, iii, 3, magazine, magazinemoto

La ventilation au niveau du visage est par contre très bonne. Ma plus grande surprise fut de découvrir que ce casque peut facilement être porté (avec des bouchons) pour une journée de plus de 400 km sans problème, même sur autoroute sur une double-usage n’offrant aucune protection au vent. Parlant du vent, je suis resté ébahi par la constitution de la visière à 5 boutons. Comme prévu elle est restée en place tout au long de la saison, mais à ma grande surprise, elle permet de rouler à un bon rythme sans avoir à combattre le vent. De même, lors des vérifications d’angles morts, je n’ai pas eu la sensation que la tête allait m’arracher! Parfois les vieux designs… Un petit conseil, lorsque vous essayerez ce casque, dites-vous que la mousse va se compresser quelque peu et si vous le trouvez serré (c’était mon cas, surtout avec mes verres correcteurs qui me donnaient du mal pour les insérer au début) à la longue il deviendra une véritable pantoufle !

essai, casque, bell, moto, iii, 3, magazine, magazinemoto

En roulant par toutes les températures d’avril à aujourd’hui, j’ai pu évaluer que ce casque offre une bonne déflection de l’air au niveau du nez. Je m’explique : ayant un bon museau, j’appréhendais les journées fraiches du printemps, prévoyant couler tel un érable entaillé. He bien non, l’air passant au-dessus de l’extrémité du nez (dans mon cas en tout cas) ce dernier se retrouve dans une poche d’air stable et disons tempérée. Sous la pluie c’est autre chose, disons…  le déluge et lorsque la météo prévoit plus de % de pluie que la note de passage des examens de la SAAQ, je prenais tout simplement un autre casque !

essai, casque, bell, moto, iii, 3, magazine, magazinemoto

On ne choisit pas le Moto 3 par économie, ni pour sa haute technologie et encore moins pour sa ventilation. Ce casque m’a valu plus d’un commentaire, tous positifs. On l’adore parce qu’il nous donne un air cool, c’est sûr, aussi parce qu’il est confortable mais surtout parce que quelquefois il fait bon  ressortir du lot !

Dunlop Trailmax Raid. Le lien manquant des pneus aventure chez Dunlop ???

Caractéristiques :

  • Style Bell Moto-3 original
  • Coque en composite de fibre de verre léger
  • 3 tailles de Coque et 3 tailles d'EPS afin de garantir un ajustement personnalisé
  • Barre au menton doublée d'EPS
  • Doublure en tissu éponge antimicrobien amovible/lavable
  • Inclut une visière à 5 boutons-pression
  • Homologué DOT et ECE

À compter de 379.95$ pour les couleurs unies : Blanc, noir, jaune, rouge, orange.

Disponible dans les tailles : TP à 2TG

Le site de Bell Helmets (Moto 3) :
https://www.bellhelmets.com/en_ca/powersports/helmets/culture/moto-3

Cet essai est rendu possible grâce à la collaboration de Bell Powersports Canada

https://www.bellhelmets.com/en_ca/

Marc  Paradis, Chroniqueur et Pilote d'essai
MagazineMoto.com