Premier contact avec la Yamaha XSR900 2016

Yamaha XSR 900 2016

essai, moto, yamaha, xsr, 900, xsr900, xsr 900, 2016

Les amateurs de statistiques le savent déjà, mais pour les épicuriens d’émotions comme moi, il faut savoir que cette moto dérive d’un modèle sport déjà présent dans la famille Yamaha (la FZ-09). Croyez-moi, derrière son apparence rétro super réussie, se cache une bête qui n’a rien perdu de son ADN de sportive. Cette moto réagit à la moindre contraction musculaire de votre corps.

essai, moto, yamaha, xsr, 900, xsr900, xsr 900, 2016

Je crois que conduire cette moto m’a procuré le même genre d’émotions qu’une promenade dans une « armure d’Iron Man téléguidée par Tony Stark en personne » pourrait me procurer. Plus sérieusement, j’ai eu comme deux sensations contraires qui s’affrontaient constamment durant mon essai, dans un premier temps, la puissance est impressionnante (trop pour moi), mais nous sommes en même temps rassuré par la maniabilité de l’engin, la puissance au freinage et toute la technologie qui l’habite. Cette XSR possède 115 chevaux et pèse 195 kg, soit la même cavalerie que ma présente moto pour la moitié du poids.

essai, moto, yamaha, xsr, 900, xsr900, xsr 900, 2016

J’ai adoré la discrétion apparente du silencieux (très bien intégré à la moto et pas trop bruyant), l’apparence du réservoir d’essence (comme du métal brossé) de même que le feu arrière (une forme ronde bien simple déposée sur l’aile arrière). Le banc est très beau, mais très peu confortable. Cependant, si nous pensons aux motocyclistes visés (c’est quand même une citadine) par cette moto, ce détail n’est selon moi pas discriminatoire.

Détail qui m’apparaît important et qui ne coûterait pas une fortune à changer, je n’ai jamais vraiment réussi à ajuster mes miroirs pour être en parfaite maîtrise des éléments qui m’entourent. C’est comme si les supports à miroir auraient dû être 1 pouce plus long (j’imagine que ce sont des choses qui peuvent être personnalisées).

essai, moto, yamaha, xsr, 900, xsr900, xsr 900, 2016

Disons que cette moto n’est pas pour moi, car elle ne répond pas à mes besoins. Mais je crois sincèrement qu’elle possède toutes les qualités requises pour rejoindre un large auditoire amateur de sensations fortes (il y a bien des gens qui aiment sauter en parachute après tout) et/ou nostalgique d’un « look » un peu rétro sans avoir à faire de compromis sur la technologie et la qualité.

Choisir une moto chez Harley-Davidson quand vous êtes à vos premiers pas dans le monde de la moto

Nous remercions Yamaha Canada pour la disponibilité de cette moto.

André Nadeau
Collaborateur, MagazineMoto.com