Premières impressions – acquisition d’une Yamaha FJR1300

NDLR: Notre collègue Claude Gaboury a fait l'acquisition d'une nouvelle moto au printemps. Il nous partage ici son expérience personnelle et ses premières impressions.

Claude a fait l'acquisition de sa nouvelle moto chez S.M Sport

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

J’ai fait l’acquisition chez S.M. Sport en avril 2015 de cette belle moto, une Yamaha FJR 1300cc catégorie « sport touring »

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

Le fabriquant recommande 1600 kilomètres en rodage. 

Pendant cette période de rodage, il faut éviter d’utiliser la pleine puissance de ce fougueux moteur de 1298cc développant 145 hp  / 102 lbs de couple à 6000 tours. Toute cette puissance est disponible sur une moto de 638 lbs ! Pour cette catégorie de moto, le FJR 1300cc est léger. 

Concernant la puissance  …  je peux vous affirmer que « ça marche »

À cet instant, vous songez qu’il requiert d’être très discipliné pour résister à cette « adrénaline » et ce pendant 1600 kilomètres. Le truc, c’est qu’il faut avoir confiance que cette moto pourra nous permettre plusieurs milliers de kilomètres de plaisir pendant de nombreuses saisons résultant d’une période de rodage ainsi qu’à la fiabilité des produits motorisés Yamaha, caractéristique reconnus pour ce fabriquant japonais.

Par le passé, j’ai profité pendant 12 saisons, d’une moto Yamaha custom VStar 1100cc acquise en 2003 toujours chez S.M. Sport.  Cette moto m’a procuré 83000 kilomètres de plaisir sans inquiétude et encore plus, puisqu’un second propriétaire l’utilise présentement lui aussi avec quiétude.

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

La période de rodage recommandée par l’ensemble des fabricants de motos, malgré ce que certains puissent en dire, le rodage d’un véhicule neuf, c’est synonyme de fiabilité, de longévité.

La conduite d’une moto de catégorie « custom » en comparaison avec celle d’une moto « sport-touring » nécessite pour le pilote de nombreux ajustements ce qui aide à respecter la période du rodage recommandé !

Tout est différent ; l’équilibre, le comportement, les réactions en départs, en accélérations, aux freinages, la position de conduite, les transferts de poids, l’effet des vents, la tenue de route, ces comportements requièrent pour le pilote de s’adapter à toutes ces différences, ce qui nécessite encore plus de kilomètres que la période de rodage.

Street Glide vs Road Glide : Quelle Harley-Davidson choisir ?

Fin juin 2015, le compteur de ma FJR 1300cc indique déjà 6323 kilomètres. Humblement j’estime qu’il faudra d’autres kilomètres pour complètement maîtriser et connaître en toutes situations les comportements de cette superbe machine. Cette FJR 1300cc possède des technologies empruntées des motos « sportives » ainsi que des motos  « tourings ». La FJR 1300cc, est en sorte un amalgame de performance et confort … l’idéal de ces deux catégories de motos.

Dans la publicité de Yamaha concernant la FJR 1300cc, on mentionne que ce véhicule devrait être utilisé par des pilotes d’expériences … je suis d’accord avec cette mention.

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

Cette moto est haute, le réservoir d’essence contient 25 litres. Imaginez l’effet du  poids lors du déplacement de ce liquide, remisé plus haut que la taille du pilote ! Il faut se méfier particulièrement lors des arrêts surtout en pente ! Selon la grandeur du pilote les jambes sont presqu’entièrement en extensions, de préférence les pieds bien à plat, semelles favorisants une parfaite adhérence au sol ! 

Pour aider aux départs, la réaction de l’embrayage de la FJR 1300cc est souple,  favorisant le départ en contrôle. 

De plus, concernant la réaction de l’accélérateur, deux modes sont disponibles:

Le mode T (touring), qui adoucit la réaction du moteur à moins de 6000 tours minutes et qui favorise un meilleur contrôle en circulation dense.

Par comparaison avec le mode S (sport), lors que celui-ci livre instantanément la fouge du quatre cylindres.  

Un quatre cylindres de 1300cc soutenu par des technologies utilisées sur les moteurs de performances, qui se « choque » à plus de 6000 tours, ça écartèle les paupières de n’importe qui ! 
L’accélération est instantanée. Ça requiert du pilote de réagir aussi rapidement que le moteur livre !

Les suspensions avant et arrière proposent plusieurs ajustements. Autant d’ajustements sur la précharge des ressorts que sur l'amortissement et le rebond des amortisseurs qui sont de qualité. Ce sont de nombreux avantages qu’il faut apprendre et maitriser selon le mode de conduite. Il faut aussi tenir compte du type de route ainsi que de la présence ou non d'un(e) passager(ère).

Métamorphose ta moto avec l'ensemble graphique Kutvek Amerika

La position de conduite est aussi particulière. Je reconnais que cette nouvelle position de conduite, m’a obligée à reconfigurer l’ensemble des positions de mon corps ! Piloter plus de 400 kilomètres avant de refaire le plein d’essence, sur cette moto « sport touring » ce n’est pas les mêmes positions pour l’ensemble du corps que sur un « custom ». Le feeling est complètement nouveau. La position de la tête, des bras, des épaules, le dos et même le fessier ainsi que l’extension de jambes, voilà de nouveaux ajustements.  

yamaha, fjr, 1300, long, terme, premières, impressions

Malgré que depuis 6000 kilomètres, j’utilise le siège confort, une option disponible pour ce modèle. Après une journée de 400 kilomètres je ressens une pression inconfortable sur le fessier ! 

Probablement qu’avec plus d’entraînement …

Sinon, une alternative, ce serait de me faire installer par un rembourreur spécialisé un coussin de gel (gel-pad) directement sous la cuirette du siège.

Remarquez que sur le siège passager j’ai installé une courroie. Très utile pour sangler un sac supplémentaire.

Je vous reviens aux environs de 10 000 kilomètres… à bientôt.

Claude Gaboury, Collaborateur pour MagazineMoto.com