Une saison avec le sous-manteau chauffant Conforteck – confort !

Conclusion – Essai long-terme sous-manteau chauffant ConforTeck

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais j’avais rencontré Chantale des Équipements Conforteck au Salon de la Moto de Québec (annonce de l'essai). Elle m’avait offert de faire l’essai du sous-manteau chauffant pour MagazineMoto.  Par la suite, je m’étais rendue à leur entreprise de Drummondville à la mi-mars pour prendre possession des équipements.  À la blague Chantale m’avait souhaité de la « très très très mauvaise température » pour mes essais. Elle ne saura pas si bien dire car le printemps fût exécrable.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Les températures hivernales se sont prolongées tard au printemps. Ce qui a donné des records de froid pour le début de la saison de moto et même des précipitations de neige au début du mois de mai. On a reçu le double de neige mais aussi les records de précipitations ont perduré pour les mois d’avril et mai. Des températures en dents de scie ont duré longtemps et ont même influencé le début de l’été. L’été qui a été relativement beau mais tellement court avec un automne hâtif ce qui a raccourci la saison de moto pour plusieurs motocyclistes.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Mon essai à long terme du sous-manteau chauffant, tout au long de la saison dernière, a été au-delà de mes attentes.  En plus de la chaleur qu’il procure, il est confortable et très polyvalent. Je ne m’en passerais plus pour rien au monde. Ma vie de motocycliste et d’instructeur moto a été grandement simplifiée. 

C’est simple, tous les motocyclistes devraient connaître les produits chauffants ConforTeck !

Je vous partage donc, chaleureusement, mon aventure.

Pourquoi je vous parle de température ?

Mon travail d’instructeur moto m’amène à passer de nombreuses heures à l’extérieur, beau temps mauvais temps.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Que ce soit pour le travail en circuit fermé ou encore pour les routes à faire avec les élèves. Pour une moyenne de 8 heures de travail et parfois on peut être à l’extérieur 10 heures d’affilé, sans compter le voyagement. Donc le confort est une question de bien être et d’efficacité dans mon travail. Il est facile de se brûler à la tâche si l’on n’est pas confortable et bien équipé. C’est très important d’être concentré sur mes élèves. Par le passé j’avais l’impression d’apporter mon garde-robe d’équipements pour me tenir au chaud et au sec. Il n‘est pas rare non plus d’apporter tout en double, ce qui n’est pas toujours pratique. Comme dirait notre rédacteur en chef : « En moto le confort ce n’est pas une question de luxe mais une question de sécurité ! » Je me plais à le dire souvent à mes élèves.

J’ai testé la BMW 1200 R nineT Pure à la Moto Balade; un démarrage culbutant !

J’avais déjà eu de l’intérêt pour des équipements chauffants, mais jamais je n’avais trouvé ce que je cherchais. Soit par ce que je n’aimais pas le matériel dans lequel l’équipement était fait, soit c’était la chaleur qui ne me convenait pas ou encore le système de batterie peu performant. J’avais même eu l’occasion d’essayer la veste d’un compagnon de travail. Sa veste dégageait une chaleur tellement brûlante au torse que ça en était désagréable. Bref je suis une frileuse pas facile à satisfaire, ou devrais-je dire une frileuse qui connaît ses besoins.

Décrivons un peu ce sous-manteau chauffant

Le sous-manteau chauffant ConforTeck est fait d’un polar et de microfibre laminée d’une membrane coupe-vent très confortable. La doublure intérieure lisse est faite de polyester ce qui facilite grandement nos mouvements. La chaleur est répartie stratégiquement au dos, à la poitrine, au collet (hummm, une merveille ! ) et dans chacune des manches. C’est un petit fil chauffant disposé entre les deux tissus et que l’on sent à peine.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville    essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

C’est un modèle unisexe mais il y a des fermetures éclairs de chaque côté que l’on peut remonter d’un bon 15 cm. Ce qui donne une ouverture de 12 cm pour un ajustement plus cintré aux hanches pour nous les femmes. C’est vraiment un détail bien pensé. Un vaste choix de grandeur est disponible allant de 2XS à 3XL. Il comporte des bandes réfléchissantes au devant et au dos. Il vient aussi avec un fil extensible de 75 cm à 1m10 ( 30 pc à 44 pc ).

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Ce que j’ai testé et dans quelles conditions

J'ai ainsi eu le loisir d'en faire l'essai soit avec une batterie au lithium et son contrôleur intégré de 4 niveaux, ou encore branché avec un connecteur directement sur la batterie de la moto. Une fois branché sur la moto il ne consomme que 36 watts et se branche facilement sur le 12 volts. C’est très facile à installer. ( Nous avions déjà publié un article sur l'installation : ici ) Il y a une multitude de choix de connecteurs et de contrôleur disponibles.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

En arrivant à la maison j’ai toute suite mis la batterie sur la charge pour la nuit. Dès le lendemain je voulais faire l’essai du sous-manteau chauffant avec l’autonomie de la batterie. Je suis donc partie prendre simplement une marche de 30 min. avec le sous-manteau chauffant. On indiquait 1 degré C° au thermomètre avec un vent modéré. J’ai ajusté le contrôle intégré de la batterie à 50 %. J’ai été vraiment surprise comment le polar et la microfibre coupaient bien le vent. En revenant de ma marche, on installe le connecteur sur ma moto. Vers la fin du mois de mars, on décide d’aller rouler en moto avec une température de -1 degré C°, un vent nord de 25 km/h, ce qui donnait un ressenti de -6 degrés C°. Moi qui suis très frileuse, on a fait un 35 km très confortablement avec le sous-manteau chauffant, un polar et mon manteau de moto. Incroyable !!! J’étais tellement surprise du potentiel que le sous-manteau chauffant me laissait entrevoir ma saison de moto de façon plus confortable. J’étais à ce point contente que j’ai trouvé sur le web un pantalon chauffant ConforTeck usagé. Je me suis aussi procurée une autre batterie au Lithium. Ainsi je me sentais tout à fait d’attaque à affronter les intempéries qui s’annonçait pour le printemps.

Choisir une moto chez Harley-Davidson quand vous êtes à vos premiers pas dans le monde de la moto

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Le sous-manteau chauffant n’a cessé de me surprendre par son efficacité. Il a grandement simplifié ma vie. Lors de mes nombreuses journées de travail en circuit-fermé, j’ai fait l’utilisation du sous-manteau chauffant ainsi que mon pantalon chauffant avec les batteries. Cela m’a procuré un confort auquel je ne m’attendais pas à ce point. Vu que mon corps restait au chaud, j’ai remarqué que je n’avais pas froid ni aux pieds et ni aux mains. Avec les deux batteries que j’utilisais en alternance, à 25 % ou 50% d’intensité, j’arrivais à avoir presque 8 heures de confort pour mes deux vêtements chauffants. La durée moyenne d’autonomie d’une batterie au niveau de 25% nous permet d’avoir environ 6 heures de chaleur et à 50% environ 4 heures. C’est lors des journées humides et froides que je l’ai apprécié le plus. La diffusion de la chaleur est tellement confortable dans les zones stratégiques du corps dont au niveau du collet du sous-manteau chauffant et au dos. J’ai plus souvent évité le petit frisson d’humidité qui s’imprègne dans les vêtements par ce qu’on reste en plus au sec. J’ai aussi pu réduire la quantité de vêtements dont j’avais besoin par le passé pour une journée de travail.

Lors de mes sorties en moto la connexion du sous-manteau chauffant est très facile. Mes élèves m’ont souvent demandé quel était le fil qui dépassait de mon manteau ? Je leur répondais : Mon cordon ombilical, c’est ce qui me maintient confortable pour faire toute cette route au chaud et toujours souriante !!! Je l’ai tellement apprécié en fin de journée quand le soleil se cache et que le fond de l’air devient froid. J’ai aussi remarqué le soir à la fin d’une journée j’étais beaucoup moins fatiguée ou épuisée par le froid qui nous gruge tant d’énergie.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Les qualités du sous-manteau chauffant m’ont le plus épaté lors de mes journées sous la pluie surtout en moto avec des élèves.  Je vous explique ! Entre deux routes avec des élèves j’ai rarement le temps pour me changer pour plusieurs raisons de logistique.  Même avec un très bon imperméable, on finit souvent par être trempée par la chaleur que dégage notre corps et qui ne s’évacue pas au travers des imperméables. Le sous-manteau chauffant m’a permis à plusieurs reprises de conserver mes vêtements près du corps au sec. Une vraie merveille !

Street Glide vs Road Glide : Quelle Harley-Davidson choisir ?

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville      essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Polyvalent et tellement efficace

Durant ma saison de moto j’ai parcouru près de 35 000km dont 23 000km avec mes élèves. Même avec tout ce chemin parcouru mon sous-manteau chauffant est encore comme neuf.  Il se glisse facilement dans nos valises. J’avais deux connecteurs dont un sur ma moto personnelle et un autre sur ma moto d’instructeur. Il est très polyvalent. Je l’ai apporté partout !!! Durant nos vacances en Gaspésie, entre monts et mers, il a fait un très bon coupe-vent le soir sur le bord du Fleuve Saint-Laurent autour d’un feu de camp. Même en fin de saison en moto hors-route, il ne gêne pas les mouvements. Je l’ai même utilisé pour aller prendre des marches durant l’hiver par des journées très froides.

essai, veste, manteau, sous, chauffe, chauffant, electrique, électrique, conforteck, pile, batterie, branche, moto, magazine, magazinemoto, drummondville

Avec les changements climatiques et les températures en dents de scie, le sous-manteau chauffant ConforTeck m’a permis de profiter plus longuement de la saison de moto. Ainsi on a la liberté de faire de la route quand on veut peu importe la température. Il m’a fourni le confort dont j’avais besoin et en tout temps.

MagazineMoto.com remercie Conforteck pour la disponibilité de ce sous-manteau chauffant.

Mylène Bolduc, Instructeur Moto
Chroniqueuse et pilote d’essai
MagazineMoto.com

Conforteck

veste chauffante conforteck installation sous manteau