Hommage aux aventuriers bien ordinaires – Les mots de l’edito – Mars 2020

Hommage aux aventuriers bien ordinaires …

Par où commencer ?

Ce sera bientôt le début de la saison moto, et nous verrons donc sous peu apparaître les photos et les récits de voyages des uns et des autres – je plaide coupable d’emblée !

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

Mes fistons disent parfois que j’inonde « les internets » de mes photos et commentaires de voyage à moto.

En même temps, je reçois tellement de commentaires positifs de ceux et celles qui suivent mes aventures que je me dis qu’en quelque part, ça fait du bien à d’autres de voyager ainsi par procuration ou d’y trouver une motivation à s’élancer.

Mais je suis aussi souvent surpris, pour ne pas dire décontenancé, d’entendre la litanie de toutes les craintes et les « retenues » qui empêchent certain(e)s de nos collègues motocyclistes de partir à l’aventure.

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

Et pourtant …

L’aventure commence au coin de la rue.

Convenons tout de suite quelque chose. Il y a des aventuriers de toutes sortes.

Pour les uns, l’aventure c’est la destination;

– " Je veux aller à Sturgis, à Daytona Beach, sur la côte ouest, à la Terre de feu… "

Pour les autres, c’est la route, ou parfois l’absence de celle-ci, entre le point de départ et la destination qui devient l’aventure;

– " Je veux faire la route 66, je veux aller faire Tail of the Dragon, rouler sur Going to the sun road … "

Ou encore, pour certains, ce sont les points d’intérêt entre ici et là-bas qui comptent;

– " Je veux visiter les concessionnaires Harley, je veux goûter des vrais burritos, je veux monter le Mont Washington… "

Finalement, pour d’autres, c’est tout simplement l’appel de la route qui est une aventure.

Vous savez quoi, c’est tout bon !

Bien sûr, pour celui ou celle qui voyage seul(e), le quotidien de l’aventure n’a pas à être un compromis. Par contre, dès qu’on est deux ou plus, là il faudra convenir ensemble de la finalité de l’aventure et de ce qui fera que le quotidien sera satisfaisant – le ratio route-visites sera déterminant pour l’atmosphère de l’aventure. Pour y avoir été exposé, quand le quotidien de l’aventure devient sujet de tiraillements, le climat devient rapidement moins réjouissant.

Mais toutes ces approches ont un point en commun … on a dépassé le coin de la rue.

On s’est mis en route !

Mettons d’abord la barre très haute avec quelques exemples, avant de revenir aux aventuriers bien ordinaires.

Des légendes et de l’aventure bien personnelle.

Si vous êtes motocycliste et que vous aimez, ne serait-ce qu’un tout petit peu voyager, il y a probablement quelques récits légendaires qui trottent dans votre casque.

Citons-en quelque-uns;

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeTed Simon,  avec Jupiter’s Travel et les suites. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ted_Simon 
https://www.goodreads.com/book/show/63417.Jupiter_s_Travels

 

 

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeEwan McGregor et Charley Boorman avec le début de tout … Long way Round  et les suites.
Dont certains considèrent qu’ils ont contribué à la popularité des motos de type aventure et en particulier des GS de BMW.

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

 

Plus près de nous, Caroline Paul-Hus  
e
t son aventure australienne Seule en moto – Quand l’intuition te guide

Attention sur les routes de campagne au printemps !

http://www.carolinepaul-hus.ca/
https://killerzone09872.wixsite.com/seule-en-moto.

 

 

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeMais aussi Chantal Cournoyer et Jean L’Écuyer avec leur incontournable 53,000 km à rêver

https://www.rcinet.ca/fr/2014/03/17/53-000-km-a-rever/
http://chantaletjean.blogspot.com/2012/04/

 

 

Partout, il y a des gens qui voyagent à moto.

Parfois longtemps, parfois toute une vie. Parfois loin, parfois pas trop loin.

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeCertain(e)s en font un mode de vie comme Anna Grechishkina  
et son aventure I Have a Dream qui dure depuis plus de 6 ans maintenant.

https://www.facebook.com/anna.grechishkina.3
http://www.ihaveadreamtravel.info/en/.

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeEt j’ai la chance de connaître Uwe Krauss qui lui aussi a passé 6 ans à parcourir la planète et qui en a pondu  Alaska ist überall et dont certaines aventures ont fait les pages de RoadRUNNER Magazine.

http://www.alaska-ist-ueberall.de/

 

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeEt puis encore plus près de nous, Notre Moto, Plus qu'une Passion avec qui nous avons amorcé une collaboration ces derniers mois.

 

Il sont sur Facebook : https://www.facebook.com/mamotounepassion/  
ainsi que https://notremotoplusquunepassion.ca/ sur le WEB.
Ce sont Sylvie Lemieux et Éric Dion, deux aventuriers bien ordinaires, comme vous et moi, qui vivent et partagent leur passion de façon extraordinaire.

Il n’est point nécessaire de tout quitter pour vivre l’aventure !

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

Gardons ça simple.

Pour la majorité d’entre nous, l’aventure c’est de partir. Déjà, juste de partir…

Si vous n’êtes jamais parti à l’aventure à moto, faites comme l’enfant qui apprend à marcher. Faites d’abord de petits pas. Puis des plus longs. Cette approche va vous permettre d’apprendre ce qui fonctionne ou pas pour vous, mais aussi de vous découvrir vous-même.

  • Êtes-vous plutôt camping ou hôtel/motel ?
  • Êtes-vous plutôt longues distances ou courts trajets quotidiens ?
  • Arrêts et visites fréquents ou non ?
  • Seul ou en groupe ?
  • Sans planification ou encore plutôt planifié dans les détails?

Voilà les premières questions auxquelles vous devez chercher à répondre.

Et soyez prêts à ce que les réponses changent, peut-être, au fur et à mesure que vous vivrez des aventures.

Ensuite, riches de quelques expériences, vous en viendrez à reconsidérer, peut-être, votre choix de monture – ou à confirmer que la vôtre c’est la bonne, pour vous. Et vous découvrirez aussi pourquoi la très grande majorité des aventuriers roulent tout équipés et comment avec le bon équipement, tout devient plus facile, confortable et sécuritaire.

Maîtrise, maîtrise, maîtrise …

Une des clés du voyage heureux, c’est d’être en pleine maîtrise – autant de soi que de sa moto. Je sais, je me répète parfois, mais si vous ne maîtrisez pas votre moto dans toutes les conditions, chaque situation peut rapidement devenir un défi. Prenez un cours, deux cours, un autre cours, trouvez-vous un(e) mentor, pratiquez, repoussez vos limites. J’ai l’honneur de guider des voyages à moto et il arrive souvent que cela m’amène à faire un peu de coaching. Monter, descendre de la moto. La tenir stable à l’arrêt avec le pied gauche au sol et le pied droit sur le frein arrière. Maîtriser le départ, les virages, le freinage. Un petit demi-tour ici où là, un devers inattendu, un arrêt en pente, un redémarrage en pente, un passage plus serré … ce sont toutes des situations que vous rencontrerez à un moment ou un autre. Si la simple évocation d’une manœuvre vous donne les chocottes, il y a fort à parier que vos premières aventures seront plus stressantes qu’elles ne devraient l’être.

Des géants de la moto s’unissent pour le développement de moteurs à l’hydrogène

Osez, au besoin, descendre de la moto pour la reculer. Obligez-vous à faire vos angles morts, complétement, tout le temps, partout. Gardez toujours à l’esprit votre porte de sortie. Arrêtez de vouloir à tout prix mettre les deux pieds au sol, de grâce.

Et on fait des pas de plus en plus grands.

Voilà, vous maîtrisez la machine. Et vous avez fait quelques premières aventures, histoire d’apprendre à vous connaître. Allez plus loin, partez plus longtemps. Découvrez le monde !

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

Il existe un certain nombre de références qui peuvent vous aider à planifier vos aventures. Tiens, commençons par Le Québec à Moto de nos amies Odile Mongeau et Hélène Boyer – deux routières qui en ont dans le corps. 

Vous trouverez dans ce guide un grand nombre d’itinéraires au Québec et aux alentours. Des routes qu’elles ont explorées, documentées et validées. Ce sont des années d’expériences et d’aventures condensées dans un recueil facile à consulter. Toutes les régions du Québec y sont présentées. Du prêt à rouler, ou presque.

https://www.guidesulysse.com/fr/produit.aspx?ISBN=9782894647950

Vous n’êtes jamais allé vers l’est et les maritimes ? Allez-y, vous serez possiblement surpris de découvrir des routes et des paysages dont vous croyez qu’ils n’existent que dans les livres. Vous n’êtes jamais allé vers l’ouest ? Allez-y, et découvrez le nord de l’Ontario, puis les plaines de l’ouest. Même pas besoin de passeport ni de bureau de change.

Vous n’avez jamais traversé la frontière qui nous sépare de nos voisins du sud ? Allez-y, vous serez possiblement surpris de constater combien nous y sommes bien accueillis. Et amusés de découvrir que là comme ici, la plupart des gens ne connaissent que leur voisinage. Les États-Unis, un peu comme le Canada, présente de vastes étendues peu peuplées entre les principaux centres. Il n’y a pas que les autoroutes principales (interstates), il y a plusieurs réseaux de petites autoroutes, surtout celles qui datent des années 30, 40 et 50, qui permettent de rallier n’importe quel point des USA à un rythme différent.

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeIl existe aussi un autre guide, Nord-Est des États-Unis à moto ,  écrit par Zabel Bourbeau et qui propose toute une série d’itinéraires dans les états tout près de nos frontières. Elle a aussi collaboré à un autre guide proposant des routes en Amérique du Nord ainsi qu’un autre portant sur l’Europe.

 

 

https://www.guidesulysse.com/catalogue/Nord-Est-des-Etats-Unis-a-moto-Guide-de-Moto-Ulysse,9782894646212,produit.html

Allez, partez pour quelques jours, une semaine ou deux, ou plus encore.

Seul, en petit groupe, ou organisé ?

Encore ici, la réponse vous appartient, et elle pourrait varier dans le temps ou selon les conditions. Faites peut-être vos premiers pas accompagné de quelqu’un qui en a l’habitude – ça peut être sécurisant. Et il y a un certain nombre de voyageurs qui sont prêts, à l’occasion, à initier d’autres motocyclistes. Une des approches que je privilégie, c’est celle des associations motocyclistes. Plusieurs organisent des sorties, ou des voyages, auxquels les membres sont invités à participer.

Kawasaki H2 Hydrogen : Le fabricant vous présente sa moto à l’hydrogène

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legendeLe principal regroupement de ces associations, c’est la
Fédération Motocycliste du Québec , ils sont aussi sur Facebook FMQ.

 

https://www.fmq.ca/fr/
https://www.facebook.com/FmqFederationMotocyclisteDuQuebec/
 

Il en existe aussi d’autres en dehors de la FMQ, et il y a quelques groupes/pages Facebook qui peuvent favoriser le contact avec des gens qui voient les choses de la même façon.

Il est aussi possible de prendre part à des voyages en groupe organisés. Bien sûr, on fait ici saliver les motocyclistes sur les routes d’Europe et d’ailleurs. Mais il y a aussi des organisations qui mettent sur pied des voyages en Amérique du Nord – parfois avec le transport des motos vers un point de départ/arrivée. Ces formules permettent par exemple de s’éviter de rouler 4 jours pour aller, et 4 jours pour revenir, de Calgary ou de Vegas. De là, selon les formules, vous pouvez partir par vous-même ou encore prendre part à une aventure encadrée et sécurisante.

Les routes/itinéraires sont planifiés d’avance par des gens qui savent de quoi ils parlent et qui connaissent les bons « spots » comme on dit. En groupe organisé aussi, vous vous épargnez toute la logistique inhérente à la préparation d’un tel voyage – certains y prennent plaisir, d’autres pas du tout.

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

À chacun son aventure

Il y a parmi nous bien des aventuriers ordinaires. C’est à ceux-là et celles-là que je voudrais rendre un hommage aujourd’hui, en vous invitant vous aussi à en devenir un(e).

Il n’est pas nécessaire d’être le premier à franchir tel ou tel col de montagne en moto, ni d’être la première à traverser une frontière ou une autre. Il n’est pas nécessaire non plus d’en venir à publier un livre ou à devenir « influenceur » sur une chaîne Youtube pour trouver le bonheur.

Bien entendu, il est magnifique et louable d’oser entreprendre ce qui n’a jamais été entrepris avant, ou de trouver ce passage que personne d’autre n’avait trouvé jusqu'ici. Ou encore, d’oser partir pour le voyage d’une vie. Mieux encore, de partager ces aventures.

edito, magazinemoto, magazine, moto, mots, aventure, aventurier, ordinaire, voyage, legende

 

Et il y a bien sûr les rencontres qu’on fait ici et là. Car, et vous le savez si vous avez déjà un tant soit peu voyagé – on est jamais seul quand on voyage en moto. Il y a toujours quelqu’un quelque part qui a quelque chose à raconter, à partager.

Ne vous laissez pas subjuguer. Pour chaque aventurier connu, ou reconnu, qu’il soit légendaire ou non, il y a de nombreux aventuriers de l’ordinaire. Ces motocyclistes qui un jour se mettent en route pour découvrir, se dépasser ou plus simplement encore, pour voir le soleil se coucher sur un horizon différent, au bout d’une route nouvelle pour eux.

 

 

L’aventure, ça commence au coin de la rue.

Mais aussi dans la tête et le cœur avant même le premier tour de roue.

Le bonheur, c’est un état d’esprit, une disposition de l’âme, pas une destination.

Soyez des aventuriers de l’ordinaire, osez !

 

Alain Labadie, Éditeur en chef
MagazineMoto.com