Essai BMW F900XR – Après le premier coup d’oeil …

Essai long terme  BMW F900XR (première partie)

Après le premier coup d'oeil

essai, moto, bmw, f, 900, xr, f900, f900xr, sport, aventure, long terme, magazine, magazinemoto

La F900XR m’a tout de suite fait de l’œil la première fois que nous nous sommes rencontrés en février dernier au Salon de la Moto de Québec. Elle ne peut passer inaperçue avec ses airs inspirés de sa grande sœur S1000XR mais surtout à mon avis un fort penchant vers Bologne et sa Multistrada, la pionnière de la race des aventurières bitumeuses.  Théoriquement, elle ne viendrait pas cannibaliser les ventes dans le segment de la F750GS, mais bien occuper la place laissée vacante par l’abandon de la sport-tourisme F800GT l’an dernier. Avec la montée en popularité des modèles sport aventure, les motos de type GT deviennent de plus en plus rares et ne constituent plus la saveur du moment. Les motocyclistes d’aujourd’hui ayant presque tous déjà essayé une moto de type aventure, ils connaissent maintenant les qualités propres à ce type de moto et en redemandent. Ayant passablement roulé la F750GS l’été dernier, je ne peux m’empêcher de comparer les deux motos qui pourtant ne partagent que très peu de pièces. Les principales différences se situant du côté du réservoir à essence qui reprend sa place traditionnelle tout comme le silencieux maintenant en position basse, une roue de 17’’ à l’avant au lieu de la 19’’, un pare-brise plus présent et une optique disons moins angulaire.  Ai-je dit que le moteur développe maintenant 105 CH. comparativement aux 77 de la 750 (qui est en fait une 850cc rappelons-le) ? Les poignées larges, la selle étagée, les commandes tombant naturellement sous la main, font en sorte que j’ai l’impression d’être en terrain connu. L’écran TFT semblable lui aussi à sa cousine GS est par contre moins garni, notre version Exclusive n’offrant que les modes route et pluie, la suspension dynamique pour sa part n’affecte que le mono amortisseur arrière, la fourche avant inversée étant dépourvue d’ajustement.

Métamorphose ta moto avec l'ensemble graphique Kutvek Amerika

essai, moto, bmw, f, 900, xr, f900, f900xr, sport, aventure, long terme, magazine, magazinemoto

Dans cette première partie, je tenais à faire un retour en arrière sur les points qui m’avaient agacés sur la version GS et voir si les ingénieurs de chez BMW avaient tenu compte de mes critiques… on ne sait jamais !  La première constatation faite par votre humble serviteur et aussi par nombre de personnes ayant donné leur avis sur la moto : le pare-brise a l’air efficace ! D’un format disons moyen, sa protection offerte en position basse convient pour un usage sportif et en ville. Il peut aussi demeurer à cette position en toutes occasions, mais lorsque le besoin se fait sentir d’obtenir une plus grande protection que ce soit contre les éléments ou tout simplement contre le flot d’air sur l’autoroute, une simple manipulation de la manette située du côté droit (sûrement pour décourager son utilisation en roulant) permet de faire passer ledit pare-brise d’une position à l’autre. Les éternels insatisfaits diront qu’une position entre-deux serait souhaitable,  mais pour une fois je ne peux pas dire que j’abonde dans cette direction. Pour mon gabarit, les deux ajustements disponibles me satisfont amplement. La roue avant de 17’’, un standard sur les motos à usage uniquement routier vient préciser l’utilisation préconisée par les gens de BMW. Bien sûr qu’il est possible de rouler sur la garnotte avec la F900XR, je l’ai fait et me suis bien amusé. Mais prévoir partir à l’aventure dans le fin fond des bois je prendrais une autre moto conçue dans cette optique. Pour aller arsouiller la différence au niveau de la direction est facilement palpable. Là où une certaine pression était nécessaire pour faire incliner la moto avec la roue de  19’’, une simple suggestion nous amène là où nous le désirons en courbe. Les fameux soubresauts que j’avais notés en roulant à basse vitesse dans la circulation, et ce dans tous les modes de conduite sur la F750GS sont tout bonnement disparus sur la F900XR, ça fait du bien ! Même chose pour le frein arrière anémique qui ne me permettait pas d’arrêter normalement aux feux de circulation, celui équipant la XR fait très bien son boulot. Donc beaucoup de points positifs jusqu’ici.

Choisir une moto chez Harley-Davidson quand vous êtes à vos premiers pas dans le monde de la moto

essai, moto, bmw, f, 900, xr, f900, f900xr, sport, aventure, long terme, magazine, magazinemoto

En sera-t-il de même avec les autres aspects de cette moto ?
La suite dans un prochain rapport…

 

MagazineMoto.com remercie  BMW Motorrad Canada  pour la disponibilité de cette moto tout au long de la saison, et nous remercions aussi notre partenaire Moto Vanier BMW pour leur collaboration à cet essai.

 

Marc Paradis, Éditeur Sénior et Pilote d'essai
MagazineMoto.com