Essai du manteau Tourmaster Transition 5 – bilan de saison

Bilan de saison – essai de la veste Tourmaster Transition 5

Au jour le jour

Comme je vous en parlais lors de l’introduction de l’essai de cette veste en mai dernier, je recherchais un équipement capable d’affronter toutes les températures. En roulant en avril sous des cieux pas toujours cléments je pus constater que la doublure convient  parfaitement à l’usage auquel elle est dédiée, soit de garder le pilote au chaud par basse température. Facile à mettre et à  enlever, le code de couleur noir et blanc sur les attaches des manches permet une installation rapide et sans bavure, on peut même pousser le côté pratique en l’enfilant (c’est un peu juste mais ça entre quand même !) dans la pochette dorsale de grande capacité. Ce qui peut s’avérer très pratique lorsqu’on voyage léger…

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

Au niveau de la protection, les coquilles protectrices amovibles au dos, aux coudes et aux épaules approuvés CE offrent une sensation de sécurité quoi que la protection dorsale gagnerait à être de la même qualité que les autre (lire ici même épaisseur) pour quelques dollars de plus ce serait un plus en matière de sécurité que les clients potentiels apprécieraient. La forme des dites protections et leur pochettes qui les maintiennent en place se fondent bien au style de la veste et ne gênent pas le pilote dans ses mouvements.

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeableessai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

Toute la pluie tombe sur moi …

 

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

Côté étanchéité, j’ai roulé sous la pluie avec le transition 5 à plusieurs occasions et les seules fois où l’humidité réussit à s’infiltrer relève entièrement de ma responsabilité. En effet, lorsqu’il fait chaud comme c’est le cas depuis les premières canicules de juin, ouvrir les 11 fermoirs d’aération permet d’obtenir une bonne ventilation mais il ne faut pas oublier de les refermer pour affronter les éléments ! 

Pour ce faire, il vaut mieux soit prévoir notre coup et les refermer avant le départ ou encore (cette façon de faire demeure la plus probable en été car on roule avec la ventilation ouverte au maximum en tout temps) arrêter et retirer la veste pour fermer les orifices plus rapidement et aussi plus facilement, je m’explique… Les trappes de ventilation étant munies de fermetures éclair étanches et refermées par un Velcro, ce dernier peut se refermer sur lui-même ce qui nous assure que les trappes resteront ouvertes en tout temps. C’est justement ce procédé qui empêche de refermer efficacement les dites trappes tout en roulant. Il est donc plus sécuritaire et plus efficace de s’arrêter 5 minutes pour effectuer cette tâche.

Street Glide vs Road Glide : Quelle Harley-Davidson choisir ?

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

 

Particularité des modèles de cette gamme, un capuchon imperméable intégré à l’arrière du col, accessible via un fermoir à fermeture éclair. Très pratique lorsque la pluie devient froide dans le cou !

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

Et la ventilation dans tout ça ?

Sans pouvoir se comparer à une veste en mesh, le transition 5 permet de rouler confortablement (à l’arrêt en ville lors de canicules toutes les vestes sont suffocantes!) laissant pénétrer un flot d’air rafraichissant par ses trappes et aussi par les poignets si on laisse les fermetures à rabat  Velcro ouvertes. Au niveau du cou, la fermeture elle aussi munie de Velcro est quelque peu récalcitrante à rester fermée en raison de la taille de mon encolure… Cette critique se retrouve sur presque tous les manteaux que j’ai testés depuis des années, on dirait que je n’ai pas une anatomie standard à ce niveau !  Par contre, le petit élastique permettant de garder le col ouvert en été fut très apprécié de même que les ajustements à la taille, au torse et aux manches, qui permettent d’être aussi bien ajusté une fois la doublure enlevée que lorsque cette dernière est présente. Qui dit manteau de moto dit aussi des poches en quantité pour y déposer tous nos effets et oui elles sont toutes imperméables !

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

En conclusion

On a adoré :

  • Le capuchon qui fait bien son job et s’enfile très bien à l’intérieur d’un casque même si l’on porte des lunettes !
  • Les ajustements multiples au niveau du torse et des manches.
  • La ventilation efficace.
  • Le nombre de poches en quantité et qualité.
  • Les bandes réfléchissantes qui augmentent la visibilité à la noirceur.
  • Modèle long, couvrant bien le bas du dos par température fraîche. 
  • Une qualité de produit très élevée compte tenu du prix relativement abordable.

À améliorer :

  • Une protection dorsale de meilleure qualité.
  • Un fermoir au niveau du cou avec plus d’ajustements.
  • Des Velcro parfois trop accrocheurs, mais ça, ça peut aussi être une qualité !
Choisir une moto chez Harley-Davidson quand vous êtes à vos premiers pas dans le monde de la moto

 
Prix de détail suggéré: 369.99$

 

Cet essai est réalisé avec la collaboration de notre partenaire Cuir JB

essai, manteau, tourmaster, transition, vetement, vêtement, protection, imperméable, impermeable

https://www.cuir-mode-jb.com/

Marc Paradis, Chroniqueur
MagazineMoto.com