Suzuki Hayabusa 2023 : j’ai dompté le faucon pèlerin japonais

Pour ceux qui ne le savent pas, le mot « Hayabusa » signifie « faucon pèlerin » en japonais. Ce nom a été choisi en raison de la réputation de vitesse du faucon pèlerin. Il s’agit de l’oiseau le plus rapide du monde, capable de voler à des vitesses dépassant les 300 km/h.

Le faucon pèlerin est un prédateur redoutable pour de nombreux autres oiseaux. Lorsque la Hayabusa a été introduite en 1999, elle était en concurrence directe avec la Honda CBR1100 XX, également connue sous le nom de « Super Blackbird » (ou « super merle noir » en français).

 

Ainsi, le choix de ce nom crée une métaphore de prédation qui rend le nom d’autant plus intéressant.

« Amuse-toi, mais respecte la moto, ce n’est pas pour les doux ! »

Lorsque je suis arrivé chez OFFROAD 227 (que je remercie d’ailleurs pour le prêt de la Hayabusa), la moto était fraîchement lavée et semblait m’attendre avec impatience. À ce moment-là, quelque chose d’étonnant et que je n’avais pas anticipé s’est produit…

Sans se concerter, les employés du concessionnaire m’ont gentiment demandé si j’avais déjà piloté ce type de moto, mais avec un grand respect…

« As-tu déjà piloté un bolide comme celui-ci, Max ? »
« Eh, fais attention, c’est violent ! »
« Amuse-toi, mais respecte la moto, ce n’est pas pour les doux ! »

Mais quel genre de moto peut susciter autant de respect ? C’était la première fois qu’on me prévenait avant de monter sur une moto…

Pendant une seconde, je l’avoue, j’ai douté de mes compétences pour piloter la Hayabusa 2023… Je me suis souvenu de mes tours de piste à Sanair et du nombre de motos hautes performances que j’ai eu la chance de piloter au cours de ma jeune carrière de pilote d’essai.

Choisir une moto chez Harley-Davidson quand vous êtes à vos premiers pas dans le monde de la moto

À ce moment-là, je me suis ressaisi et j’ai réalisé que cette catégorie de motos est tellement puissante que même les pilotes expérimentés les traitent avec le plus grand respect, et à juste titre.

Les attentes

Avant de prendre la route avec la Suzuki Hayabusa 2023, j’avais les attentes suivantes :

  • Une puissance indéniable. Connaissant la célèbre Hayabusa, j’avais de grandes attentes en termes de puissance.
  • Des accélérations vives. Une moto puissante comme celle-ci est également réputée pour ses accélérations extraordinaires. Mais à quel point la poignée des gaz sera-t-elle suffisamment précise pour rendre cette moto contrôlable ?
  • Un châssis rigide et extrêmement stable. Certaines motos disposent d’un moteur ultra puissant, mais pèchent au niveau de l’architecture du châssis.

La Hayabusa se comporte-t-elle bien dans les virages ?

  • Un confort plutôt médiocre. Soyons honnêtes, rares sont les motos supersport confortables pour de longues randonnées. Est-ce qu’elle serait suffisamment confortable pour parcourir 700 kilomètres lors d’une sortie ?
  • Un moteur bruyant. Eh oui, un moteur puissant est souvent associé à un bruit assourdissant. Est-ce que la moto japonaise allait me casser les oreilles ?

La réalité

J’ai finalement parcouru des centaines de kilomètres sur ma bête de métal. Dès le départ, j’ai compris que j’avais affaire à une moto hors norme, dédiée aux motocyclistes chevronnés.

En milieu urbain avec sa position de conduite sportive, une grande partie du poids repose sur les poignets. Notre corps est penché vers l’avant, ce qui peut devenir rapidement inconfortable. Il faudra aussi apprendre à apprécier la première vitesse… La moto est tellement puissante qu’en ville, elle peut facilement passer la majeure partie de son temps en première ou deuxième vitesse.

Il n’est pas évident de rester en première quand le concept même de la Hayabusa est de passer le plus rapidement possible de la première à la sixième. Fait étonnant, à basse vitesse, le moteur est discret et non dérangeant. C’est comme un prédateur silencieux qui attend le bon moment pour rugir et attaquer.

La nouvelle KTM 890 SMT 2024

Et dans la vrai vie?

Dans son habitat naturel nous y voilà, la vraie question : comment se comporte-t-elle sur la route, la vraie route ? Une fois sur l’autoroute, c’est là que nous découvrons une partie du potentiel de la Busa 2023. L’accélération surréaliste vous fera vous sentir comme un pilote de MotoGP.

La position de conduite qui était « correcte » en ville devient soudainement étonnante. L’aérodynamisme et la position de conduite se marient parfaitement. Votre corps semble moins lourd, vos jambes sont légères et vos coudes se placent automatiquement en position d’attaque.

Chaque seconde compte…

Le sélecteur de vitesses peut être utilisé sans embrayage pour gagner de précieuses fractions de seconde en sortie de virages, que ce soit sur la route ou sur la piste. C’est justement en passant de la troisième à la quatrième que vous ressentirez le véritable potentiel de la Hayabusa 2023.

Elle a été conçue pour libérer sa puissance de manière progressive. À partir de la quatrième, vous comprendrez pourquoi elle porte le nom de l’oiseau le plus rapide du monde.

Mais attention ! Cette moto n’est pas pour les amateurs ou les nouveaux motocyclistes… Rappelez-vous que vous êtes assis sur une moto avec un rapport poids-puissance hors du commun. Rappelez vous qu’en une fraction de seconde et avec un léger mouvement de poignet, vous pouvez passer de 100 à 200 km/h.

Un raffinement impressionnant

Son confort de conduite est si bon que c’est uniquement lorsque vous jetez un coup d’œil au compteur que vous réalisez réellement votre vitesse (j’ai souvent été pris au jeu, haha).

Réglée comme une horloge suisse le raffinement de la Suzuki Hayabusa 2023 est indéniable. Les lignes affinées et fluides de la troisième génération sont esthétiques et efficaces. Le siège conducteur est confortable et a clairement été bien pensé. Étonnamment, même le siège passager est confortable.

Street Glide vs Road Glide : Quelle Harley-Davidson choisir ?

Les disques et les freins sont surdimensionnés et offrent un freinage précis. La rigidité du châssis rend la conduite facile, agile et sans aucune vibration. Les amortisseurs sont doux et offrent une tenue de route exceptionnelle.

En conclusion

Finalement, mes attentes et la réalité sont quelque peu différentes, mais combien positives ! Oui, sa puissance est indéniable. Oh oui, les accélérations sont vives et précises. Oui, son châssis est stable et permet des accélérations sans broncher. Étonnamment, son confort m’a surpris.

Bien que je ne ferais pas de longs trajets, j’ai été étonné de constater que sur l’autoroute, c’est plutôt confortable. On m’a même dit que les passagers étaient également à l’aise. Et non, le moteur n’est pas bruyant. En fait, il est surprenant de constater à quel point le moteur est doux et silencieux pour une puissance aussi importante.

Remerciements

Merci encore à OffRoad 227 pour l’essai de la Suzuki Hayabusa 2023.
Hé, les admirateurs de Busa, malheureusement je n’ai pas eu la chance de l’essayer sur piste. Faites-moi savoir dans les commentaires si vous l’avez essayée et comment elle se comporte. 😉

Continuez votre lecture avec nos tout derniers articles: