Road trip en moto : découvrez la 2e partie de notre aventure en Ontario

Qui dit voyager en Ontario dit parler aux autres en anglais! Don’t worry, be happy!

Se faire comprendre et parler aux autres en anglais me plaçait dans une situation très inconfortable. Je crois, que le plus dur pour moi, était d’approfondir une discussion ou de préciser aux repas le genre de patates que je désirais Hi! Hi!

Ce voyage était parfait pour pratiquer mon anglais. J’ai bien aimé, cependant, que tout le groupe soit francophone. Ainsi, c’était plus agréable pour échanger.

Les villes que nous avons visitées sont plutôt anglophones. Il y a des villes comme Wawa, où les gens nous servent en français quand ils constatent que nous sommes francophones. J’ai adoré discuter avec eux. Leurs petits accents m’ont fait sourire.   

Arrivé à Calabogie, un petit moment à jaser entre nous, bien apprécié.
Un moment entre filles à regarder le magnifique paysage, un souvenir que je garderai en tête avec ces femmes extraordinaires.
Ça ce sont des bons moments d’une aventure de voyage à moto. Bonne nuit, à demain la gang!

Jour 7 : un matin nuageux

L’idée de braver la pluie était notre réalité aujourd’hui. Mais, Monsieur Radar (Michel) était présent afin de nous éviter tout temps pluvieux. L’Ontario est aussi imprégné d’une très grande culture autochtone notamment sur l’île Manitoulin où la moitié de ses habitants appartiennent à ces communautés. Je voulais surtout ne pas manquer cette partie très intéressante. Mais surtout, je voulais que les gens qui nous accompagnent puissent en profiter au maximum.

Cette fois-ci, j’allais agir en bonne touriste et accompagnatrice.

Jour 8 : Visite du parc provincial Algonquin 

Malheureusement, on a visité le parc Algonquin sous la pluie. Mais, nous l’avons tout de même visité ! Le Parc provincial Algonquin est non seulement le plus ancien et un des plus populaire, il est aussi, avec ses 7630 km2, un des plus vastes parcs provinciaux de l’Ontario. Les possibilités d’aventure en plein air sont infinies avec ses nombreux lacs et ses belles forêts. La route et le paysage sont magnifiques, ça vaut le détour!

La Gaspésie… Une balade à moto qui fait un bien fou à l’esprit et au corps !
Une pause au Parc Algonquin, une matinée sous la pluie.

En réalité, il est possible de voir un gros cinq sous!

Le gros cinq sous de la mine de nickel est un endroit touristique à Sudbury.

Le gros cinq sous de la mine de nickel.

Nous avons pris notre photo souvenir à North Bay. Un endroit spécial où nous avons tous aimé arrêter, pas suffisamment de temps pour visiter. Parfois, en voyage, c’est le manque de temps pour tout visiter qui est triste et ennuyeux. Par contre, nous avons profité du bord de l’eau, qui est vraiment magnifique.

En face du Lac Nipissing au parc provincial Manitou, Nort Bay
En face du Lac Nipissing au parc provincial Manitou, Nort Bay
Restaurant Chief Commanda

Comment s’émerveiller en Ontario ?

Vous trouverez de magnifiques routes en Ontario. Ce n’est pas un mythe. C’est un sentiment agréable lorsqu’on est en visite quelque part et que l’on tombe sur des routes exceptionnelles comme ça!

C’est la première fois de ma vie de motocycliste que mes yeux étaient pratiquement à regarder qu’au loin. Il n’y avait aucun trou sur la route. Je n’ai effectué aucun évitement d’obstacles. Ah ! Oui, à l’exception de deux tortues que j’ai pu voir sur la chaussée ! Les pauvres petites, je me redemande si elles ont réussi à traverser la route au complet.

La région des Highlands : un grand coup de cœur

Notre moment fort fut lorsque nous sommes revenus de notre journée #8. C’était très impressionnant! ! Cette journée-là, nous sommes allés sur les routes de la région des Highlands (Hautes Terres).  C’est mon gros coup de cœur. Cette portion de voyage est celle qui m’a le plus étonnée de tout mon périple.

Crédit photo: AmeriKaMoto – Région des Highlands
Région des Highlands, le bijoux des routes.

Pourquoi, j’ai autant aimé? 

Nous avons tous été ravis de rouler sur ces magnifiques chemins ! Nous n’avions qu’à admirer des paysages incroyables et faire de la moto comme bon nous semblait. Je me croyais, parfois, à l’autre bout de la planète. Bref, c’est un paysage bien particulier avec une richesse naturelle incroyable.

Crédit photo: AmeriKaMoto –

Une fin de voyage improvisée

Afin de profiter d’un dernier moment tous ensemble, nous avons décidé d’improviser notre aventure pour que tout le monde retourne chez eux avec le moins de kilomètres possible.

La Gaspésie… Une balade à moto qui fait un bien fou à l’esprit et au corps !

J’ai proposé deux endroits qui ont une signification particulière pour moi. Le parc de la Confédération à Hawkesbury et le Barrage de Carillon. Ce sont des endroits de ressourcement quand j’en ai besoin. Les gens étaient très surpris du paysage et de l’emplacement pour pique-niquer. La grandeur du barrage en a étonné plusieurs.

Arrivée au Parc de la Confédération à Hawkesbury
Le pont qui sépare l’Ontario et le Québec.
On longe la rivière en Outaouais avant d’arriver à Carillion

Le chemin sur le bord de la Rivière des Outaouais, la 344, est une route très aimée par bien des motocyclistes. Fais-toi la promesse de passer par-là, fait comme moi, prend un grand respire et profite du beau paysage.

Je m’imagine rider sur le bord de la mer avec mon bike à chaque fois. C’est à ce moment bien précis que je me dis d’être bien chanceuse d’être là pour pouvoir vivre ça!

Bilan de mon voyage : L’Ontario, c’est bien plus que ce que je m’imaginais !

La province est encore beaucoup plus grande et plus belle que je ne l’avais imaginé. Je suis bien satisfaite de mon séjour avec ce groupe de motocyclistes. C’était la toute première fois de ma vie que j’avais l’occasion de faire un voyage avec plusieurs passionnées de moto sur une si longue période. Comme si nous nous connaissions depuis belle lurette! Nous avions tous une belle facilité à nous adapter. L’humour et la synergie entre nous étaient surtout très présents. J’ai apprécié cette expérience en tant qu’accompagnatrice, qui a été unique du début à la fin.

C’est du pur bonheur de vivre ces expériences avec mon bike!
Calabogie, Ontario

En Ontario, il y a encore beaucoup à découvrir et je me promets de refaire un deuxième parcours dans mes prochaines aventures à moto. Je suis persuadée que je pourrais découvrir davantage de cette belle province.

10 jours qui ont passé à la vitesse de l’éclair 

C’est ainsi que mes 10 jours ont passé à toute allure et que mon voyage sur les routes de l’Ontario a pris fin. Un grand plaisir à rouler et à visiter. Bien sûr, c’est le cœur léger et une tête remplie de souvenirs que nous rentrons chez nous…

La Gaspésie… Une balade à moto qui fait un bien fou à l’esprit et au corps !
Faire un voyage de 10 jours à moto, c’est ressourçant, regardez moi le sourire. Calabogie, Ontario

Remerciements

II serait impossible de conclure ce voyage sans une mention spéciale pour AmerikaMoto et son fournisseur l’agence Voyage Chartier.  Ensemble, ils ont mené toute l’organisation du périple. L’équipe a veillé à ce que nous passions un moment mémorable. N’hésitez pas à consulter leurs services pour de futurs voyages.

Merci à MagazineMoto pour leur confiance et la publication de cet article.

Merci à Saint-Jérôme Harley Davidson pour les vêtements fournis pour le voyage, l’ensemble de pluie, les gants, manteau et casque de moto.

Première partie du voyage en Ontario.

Si vous avez raté la première partie du voyage, vous pouvez la consulter, ici.