Les secrets pour un automne à moto au chaud et au sec!

L’automne est une magnifique saison en moto. Encore faut-il être capable de prolonger sa saison de moto au chaud et au sec pour en profiter!

Les paysages se couvrent de couleurs remarquables. Les chemins se remplissent d’odeurs enivrantes accompagnées d’effluves boisés. Même la luminosité prend une teinte particulière et les couchers de soleil sont parfois à couper le souffle. Ça serait presque la saison parfaite, mais elle comporte aussi son lot de désagréments.

Les journées raccourcissent, les températures plus fraîches, le temps pluvieux = la fin de la saison de moto qui approche!

On se doit d’être vigilants pour la rosée en début et en fin de journée. En effet, celle-ci pourrait aussi camoufler de la glace noire.  Tout comme les tas de feuilles mortes qui s’accumulent au sol, pouvant parfois entraîner une perte d’adhérence, il est essentiel de rester vigilants. Il est impératif d’ajuster notre conduite en fonction des conditions et de l’environnement de circulation.

Il y aura de bonnes chances de croiser des machineries agricoles qui laissent des débris sur les routes, ce qui est tout à fait normal lors des travaux des récoltes aux champs.

Également, on aura plus de risques de croiser des animaux qui cherchent à s’alimenter et/ou qui se font des réserves avant la saison hivernale. Par exemple, je pense aux chevreuils et aux dindons sauvages. Ils sont de plus en plus présents dans nos régions (Centre-du-Québec).

Magnifique paysage d’automne

Le confort à moto : un élément clé de la sécurité

Mis à part ces quelques dangers, l’automne est une de mes saisons préférées pour rouler à moto. Il y a tout un spectacle de couleurs et d’odeurs que nous pouvons apprécier !

Je ne saurais trop insister sur le fait que le confort à moto n’est pas un luxe, mais une question de sécurité. Il est essentiel de pouvoir bouger confortablement de la tête aux pieds.

Voici quelques conseils pour étendre votre saison de moto, vous permettant ainsi de profiter de belles balades au chaud, au sec, et ce, quel que soit votre budget.

Un « road trip » en Gaspésie vers le Rocher Percé : profite de ton été en moto au Québec, partie 2

Choisissez judicieusement vos journées

Organisez vos excursions aux heures où le soleil brille le plus intensément afin de savourer sa chaleur et les splendides nuances de l’automne. La direction des vents et leur vitesse sont également à prendre en considération lorsqu’on se vêtit. Une température semble nettement plus froide lorsque le vent souffle du nord par rapport à la même température avec un vent venant du sud, car la vitesse du vent aggrave la sensation de froid.

Par conséquent, surveillez fréquemment les prévisions météorologiques et prévoyez toujours un plan de secours. Il est également essentiel d’anticiper le trajet et le temps nécessaire pour le retour à la maison. Ne pas sous-estimer les conditions froides qui peuvent entraîner une fatigue plus rapide.

Utilisez la chaleur du moteur

Optez pour une astuce économique et traditionnelle pour réchauffer vos gants lors de vos pauses à moto en les plaçant sur la tête du moteur pour éliminer l’humidité et les garder au chaud. Vous pouvez également les positionner à la base du moteur lorsqu’il est encore chaud pour réchauffer vos mains. Avant l’avènement des équipements chauffants, c’était une méthode couramment utilisée.

Équipez-vous adéquatement

L’approche consiste à adopter un système de couches multiples pour s’habiller. Privilégiez des sous-vêtements techniques en fibres synthétiques qui retiendront la chaleur et élimineront l’humidité. J’ai un faible pour les sous-vêtements DRYTEX de Louis Garneau.

Si vous possédez des vêtements techniques conçus pour le ski ou la motoneige, faites preuve de créativité pour les intégrer dans votre tenue.

Le port d’une veste en duvet synthétique de qualité sous votre manteau de moto peut être une solution miracle pour les frileux. Elle offre une grande liberté de mouvement tout en maintenant une chaleur optimale.

Investissez dans le confort thermique : les avantages des équipements chauffants 

Si vous avez plus de budgets, je vous suggère des équipements chauffants. Je recommande fortement ma veste chauffante des produits ConforTeck de Drummondville ( lire l’essai sur celle-ci). Elle chauffe le torse, les bras, le dos et l’indispensable cou. Il y a toutes sortes de prix et de modèles sur le marché. Même après 5 ans, elle est toujours aussi utile et en parfaite condition.

La polyvalence des chiffons chauffants : de la moto au camping 

Cette année, j’ai même fait une découverte intéressante : des chiffons chauffants à moins de 15 $ sur Amazon . Vous pouvez les positionner où vous le souhaitez et les brancher dans une prise USB ou sur une petite batterie portable. Ils offrent trois niveaux de chaleur et sont polyvalents.

Je les utilise même lors de mes sorties de camping automnal, en les glissant dans mon sac de couchage. C’est une trouvaille formidable à un petit prix, devenant ainsi un incontournable pour moi!

Kawasaki H2 Hydrogen : Le fabricant vous présente sa moto à l’hydrogène

Ne négligez pas vos extrémités

Je ne pourrais plus me passer des poignées chauffantes ! Elles me permettent de maintenir une bonne agilité des doigts par temps froid, ce qui prolonge mes balades. Oxford propose une variété de modèles adaptés à tous les types de motos.

Les chaussettes en laine de mérinos sont un incontournable, et il existe même des versions imperméables. J’ai découvert les DexShell dans une boutique de course à pied, conçues avec trois couches, dont un intérieur en laine de mérinos. C’est une option abordable si vous n’avez pas le budget pour des bottes en Goretex cette année. Pour moins de soixante dollars, vous pourrez garder vos pieds au sec en tout temps !

N’oublions pas les cache-cous, car il existe une variété de modèles disponibles. Le cache-cou en cuir avec intérieur en polaire a été mon choix pendant un certain temps, mais je le trouvais encombrant et restrictif dans mes mouvements. Depuis quelques années, j’opte pour les cache-cous en laine de mérinos de la compagnie DUFF. Ils sont fins, efficaces contre le vent, et très confortables.

Les astuces pour des gants adaptés à la moto par temps froids 

Les gants sont un élément essentiel. Il est recommandé d’avoir toujours une deuxième paire de gants avec vous pour gérer l’accumulation d’humidité. L’idée est d’avoir une deuxième paire plus chaude qui peut être portée par-dessus les poignets du manteau pour éviter que l’air ne s’infiltre dans les manches.

Personnellement, j’utilise une vieille paire de gants Oxford en cuir et imperméables. Je peux facilement les traiter pour maintenir leur imperméabilité. Pour ceux avec un budget plus restreint, les gants en caoutchouc destinés aux produits chimiques sont une option. Ils sont plus grands et plus épais que les gants de vaisselle traditionnels, mais en cas de besoin, les gants de vaisselle m’ont souvent dépanné.

Pour maintenir vos mains, pieds et cou au chaud et au sec, vos meilleurs alliés seront des équipements qui vous procurent du confort et une grande liberté de mouvement !

Ne sortez pas sans votre imperméable 

Un imperméable ou un coupe-vent est essentiel. De plus, ils ne prennent pas beaucoup de place dans un petit bagage. L’automne est souvent marqué par des changements météorologiques imprévisibles, et il n’est jamais agréable d’être pris sous une pluie froide. Il est donc préférable d’être prévoyant.

Même en l’absence de pluie, un imperméable peut vous aider à conserver la chaleur et à bloquer le vent par temps frais. Il est également pratique en fin de journée si vous rentrez plus tard que prévu et avez besoin d’une couche supplémentaire.

De nos jours, de nombreux fabricants d’équipements moto proposent des vêtements de protection avec des membranes imperméables intégrées. Cela offre un grand confort et fait toute la différence en termes de plaisir de conduite à moto sous la pluie et par temps frais et froids.

Dévier le vent 

Bien que je ne sois pas une grande partisane des pare-brise imposants, je reconnais l’avantage de se protéger du vent lorsque les températures baissent. Malheureusement, tout le monde ne peut pas se permettre d’installer un déflecteur sur sa moto, en raison de contraintes budgétaires ou de la compatibilité de la moto.

Des géants de la moto s’unissent pour le développement de moteurs à l’hydrogène

Heureusement, j’ai découvert, en ligne, de petites extensions de pare-brise qui peuvent être ajoutées à une bulle ou un pare-brise existant, permettant ainsi de dévier le vent. C’est une alternative abordable qui peut rendre les trajets plus agréables et confortables, et elle coûte moins de 35$.

La vision 

La clarté de la vision est d’une grande importance en moto. Il est essentiel de maintenir une visière propre. Cependant, lorsque les températures baissent, la formation de buée à l’intérieur du casque devient un problème courant.

La solution idéale consiste à opter pour un casque équipé du système Pinlock, une doublure de visière qui empêche la formation de buée. C’est une solution fantastique !

Protégez votre vision par temps frais : astuces pour une visière sans buée

Si vous ne disposez pas du budget nécessaire pour remplacer votre casque et votre visière, voici une astuce plus abordable : l’application de cire sur la visière. Utilisez un chiffon en microfibre pour appliquer et nettoyer la visière avec une cire en mousse telle que le Plexus ou le Polish de Ipone.

De plus, cela contribue à faire perler l’eau lors des averses. Je recommande d’avoir toujours un chiffon en microfibre imprégné de produit à portée de main, stocké dans un sac de types « Ziploc » pour un accès facile en cas de besoin.

Dernier truc pour profiter des couleurs 

Je vous recommande de consulter la carte interactive des couleurs automnales sur le site web Bonjour Québec. Cette carte est régulièrement mise à jour, vous offrant une évolution des couleurs pour chaque région, de leur apparition à leur apogée. Cela facilite la planification de vos balades à moto pour profiter des magnifiques paysages de la mi-septembre à la fin octobre.

Ce sont là quelques astuces pour prolonger la saison de moto dans le confort et la chaleur.

Partagez en commentaires vos propres astuces et coups de cœur pour prolonger votre saison tout en restant au chaud et au sec !

Crédit photo: Mylène Bolduc

Consultez nos derniers articles:

Album photos