Formation moto aventure niveau 1 : inoubliable!

C’est par une chaude journée de printemps que Max Sheehy et moi avons eu le plaisir de participer à notre première formation double usage avec Formation aventure Québec. Ce type de formation est faite pour tous les niveaux d’expérience et est conçue par des pros qui ont des dizaines d’années d’expérience dans les conditions les plus difficiles.  Le plus cool, c’est qu’on peut la faire plusieurs fois, même à chaque année et qu’on a des résultats chaque fois!

Il y a plusieurs raisons de vous former :

  • C’est toujours une bonne idée de rafraichir nos aptitudes en début de saison, surtout dans le double usage.
  • Perfectionner votre conduite vous permet de réagir de la bonne façon lors des imprévus et parfois ça peut vous sauver du temps et même, la vie.
  • La meilleure façon de s’améliorer, c’est de se mettre au défi et cette fois-ci, on n’a pas raté notre coup!

Bref, le but était tout d’abord d’avoir du plaisir, mais surtout de devenir meilleurs et je pense qu’on peut dire mission accomplie!

Comment ça fonctionne une journée de formation aventure?

Juste avant le départ vers le lieu de formation après avoir préparé nos motos.

Premièrement, il ne faut pas être amateur de grâce matinée.  Nous nous sommes retrouvés quelque part Rive-Sud très tôt le matin pour ensuite nous rendre sur le terrain de pratique entre bois et champs.  La formation commence avec une présentation des règles de base et ensuite on nous demande de déshabiller nos motos : enlever les miroirs, coffres, pare-brise si nécessaire.  Le tout, dans le but de ne rien abimer lors des chutes parce que oui, quand on apprend, on tombe!

Une fois cette étape passée, nous empruntons un chemin boisé pour nous rendre dans un champ où une foule d’obstacles nous attendent patiemment.  Nous sommes 8 motocyclistes avec une expérience débutante intermédiaire en hors route et avons tous envie de nous dépasser!

Voici les différentes étapes de formation pendant la journée :

  • Alcool et drogue, explications pour les passagers, communication, etc.
  • Avant de partir (qui avertir, préparation)
  • Outils et habillement : comment se vêtir quand on part à l’aventure et quoi emporter avec nous pour gérer les imprévus ?
  • Présentation de la moto pour le hors route (ajustements) : suspension, leviers embrayage et freins, pédales, modes de conduite, etc.
  • La position sur la moto (monter, descendre, accélération)
  • Le poids de la moto (exercices de balancement) : faire tenir la moto en la tenant d’un doigt et en faire le tour
  • Comment relever la moto et la préparer pour repartir : tourner la moto par terre, travailler avec le poids de la moto, la relever seul, etc.
  • Point de friction, comment s’en servir
  • Exercices d’échauffement : comme être debout et lever un bras, un pied, descendre et remonter sur la moto à basse vitesse (pour pratiquer lors des moments où on restera pris dans des endroits glissants), etc.
  • Slalom à basse vitesse (Enduro steering) : debout, bien positionner le corps et travailler par transfert de poids
  • Logs parallèles : passer à moto entre deux longs troncs d’arbres très étroits disposés par terre.
  • Le 360 (tour complet, full lock) : dans un espace réduit sur du gazon – défi !!
  • Les montées et les descentes : bien les contrôler, savoir comment doser les gaz et les freins.
  • L’arrêt d’urgence en 3 étapes : frein avant, frein arrière, deux freins combinés
  • L’arrêt d’urgence dans une montée : comment bien réagir
  • Traverse de plan d’eau : communément appelée traverse de bouette cette fois-ci – épique !!!
  • Rides en sentier boisé 
Suggestions de cadeaux pour la fête des Mères avec Shop MSD

De l’explication à la pratique maintenant!

Maitriser l’embrayage, le freinage et les gaz dans un terrain accidenté c’est important, écouter les instructeurs aussi!

Nos hôtes nous ont détaillé la journée et nous avons commencé par tenir la moto en équilibre avec un doigt.  Mais à quoi ça sert me direz-vous ? Facile : l’équilibre est la clé à moto et le maitriser vous permet de prendre confiance.  Mais j’aurais beaucoup aimé voir notre visage quand les formateurs nous ont montré ce que nous allions faire debout sur nos motos dans le sable et le gazon de notre terrain de jeu.

Évidemment, sur la route on ne fait pas ça, à grande vitesse non plus, même en hors-route, mais quand on roule lentement dans des terrains difficiles, il faut savoir se déplacer sur la moto selon les conditions.  Parfois, il faut relever les deux pieds pour passer dans un cours d’eau, il faut savoir descendre sans utiliser le pied (parce qu’on ne peut pas toujours le faire selon le terrain). Et oui, parfois on doit piloter la moto en étant à côté pendant qu’on court pour passer une fosse de sable par exemple.

Nous avons donc tout essayé ça en mimant ce que le formateur nous montrait pendant que nous tournions lentement en rond sur un terrain accidenté : bonheur ! Quelle satisfaction d’essayer des mouvements et d’oser de nouvelles choses ! Il n’y a rien de plus gratifiant que de tous nous regarder réussir.

Quelques photos de notre journée!

Changer de position en conduisant : un défi!
Une petite randonnée en forêt pour pratiquer nos positions.
Un beau rafraichissement sur le freinage d’urgence dans des conditions glissantes.

Piloter en hors route demande de nouvelles techniques oui, mais pour bien les appliquer il faut souvent sortir de notre zone de confort et combattre nos réflexes.  Changer les vitesses debout, positionner notre corps différemment pour absorber les chocs et le terrain accidenté, transférer convenablement le poids pour exécuter des virages serrés : wow ! Le slalom à basse vitesse a donc été pour tous un sérieux défi.  Tous les motocyclistes savent faire du slalom, facile.  Mais debout en sortant votre corps du côté opposé pendant que vous roulez à peine sur un terrain glissant, ça prend du front et de la patience.  Mais quand, à force d’efforts on réussit parfaitement et que cela nous permet ensuite de faire des 360 sur du gazon dans un cercle restreint : on est fiers!

Un « road trip » en Gaspésie vers le Rocher Percé : profite de ton été en moto au Québec, partie 2

Esprit d’équipe

Lors du diner, nous avons eu droit à toutes sortes d’histoires de moto!

Une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de devenir motocycliste était l’esprit d’équipe et le sentiment d’appartenance qui semble rayonner entre les motocyclistes.  Pendant cette belle journée de canicule en plein bois, j’ai pu constater la force du groupe.  Chacun des participants aidait son prochain lors des chutes, donnait ses mots d’encouragement et c’est ce qui nous a tous permis d’évoluer rapidement pendant la formation.

Il faut dire que nos deux instructeurs ont un solide sens de l’humour et de la répartie et que leurs aptitudes de pédagogues nous ont captivés toute la journée. Fous rires, histoires vécues, ils avaient toujours une anecdote à raconter pour nous permettre de mieux comprendre les notions de base et nous ont donné envie d’être meilleurs.

D’ailleurs, qui sont-ils ces instructeurs?

Sylvain et Patrice en pleine démonstration

Patrice Glaude instructeur certifié BMW Motorrad Allemagne 45 ans d’expérience à moto, gagnant du GS Challenge 2007, 2013, et en équipe en 2009, il a participé au GS Trophy en 2014.  En plus d’être instructeur BMW depuis près de 10 ans, il a aussi été formé par Mike Andrew en trial…  Il a traversé les Amériques en solo et traversé plus de 50 pays en plus de tout le continent africain.

Un pro.

Sylvain Tourangeau, Instructeur certifié Académie Ridaventure 45 ans d’expérience, vient du monde du motocross, fait de l’enduro, du trial et a même de l’expérience en moto sport.  Co-fondateur de Moto Trail aventure, il est très impliqué dans le milieu.  Il a participé à 3 GS Challenge dont le même que Patrice en 2009, avec qui il l’a gagné.  Il a voyagé à moto au Pérou, Costa Rica, Équateur, Moab et partout en Amérique du Nord.

Un pro, aussi.

Moments bonbons de la journée

Dans ce genre de défi d’apprentissage où l’on pousse nos limites, certains moments ont été plus marquants que d’autres.  De mon côté, passer dans un trou de bouette (swomp) bien mou me faisait un peu peur et je dois avouer qu’un coup les deux roues dedans… j’y ai pris un malin plaisir ! À refaire !!! Exécuter des manœuvres à basse vitesse dans le sable et le gazon m’a aussi fait prendre confiance en ma moto. Ces engins-là sont faits pour ça et me donner la chance de le découvrir dans des conditions encadrées et sécuritaires me servira à chacune de mes futures sorties aventure.

Des géants de la moto s’unissent pour le développement de moteurs à l’hydrogène

En conclusion

Quelle journée parfaite ! J’étais arrivée ce matin-là en disant que si j’arrivais à prendre confiance dans le sable et les chemins de bois, j’aurais accompli ma mission…  J’ai surpassé 100 fois ce but! J’ai exécuté chacune des manœuvres comme une championne (débutante bien sûr), et j’ai maintenant une foule de petites choses à pratiquer lors de mes prochaines sorties.

Nous étions tous d’accord à la fin de cette journée pour dire que ce cadeau (parce que oui c’est clairement un beau cadeau à se faire), allait grandement nous servir. Il serait même intéressant de le refaire chaque début de saison pour se rafraichir la mémoire un peu.  Nos deux faces heureuses après cette journée exigeante ne mentent pas : la fierté, ça se travaille et ce jour-là on en est ressortis grandis!

Merci à nos instructeurs, aux participants et à Sylvain Bergeron de Fédération Motocycliste Québec  pour l’opportunité!

Vous voulez essayer ça ?!

Visitez le site Web Formation aventure Québec et inscrivez-vous vite!

Vous voulez suivre nos aventures? Suivez-nous sur la page de Bonne Ride!

Continuez votre lecture avec ces articles: